C'est l'été ! - 20% sur tous les produits jusqu'au 31 août

Le jeûne et l’eau-mère

Publié le : 01/07/2019 16:04:47
Catégories : Santé , Toutes les actualités

Par Marc Josifoff, Coach Globaldetox®, Naturopathe holistique depuis 1993


Le jeûne est le moyen le plus simple et le plus efficace pour permettre à un organisme vivant de se détoxiquer et de se régénérer en profondeur. Quelque temps occulté par l’industrie médicale, le jeûne, comme de nombreuses autres pratiques de santé libres et gratuites, pleines de bon sens et faciles à valider dans sa propre expérience, s’est vu un temps rejeté par la pensée dominante… Mais les études récentes le confirment : le jeûne est le processus vital essentiel par lequel la vie se guérit et se régénère depuis des millions d’années. Une technique simple de santé, accessible à tous et extraordinairement efficace, pour autant que le contexte, l’environnement et l’eau qui baignent nos cellules soient propices à la vie…

Métabolisme du jeûne et conseils pratiques

Lorsqu’un organisme interrompt son alimentation, il puise naturellement sur ses réserves. Ses fonctions anaboliques de développement et de construction sont temporairement mises en veille au profit de ses fonctions cataboliques de combustion et d’élimination des cellules et tissus inutiles ou malades, utilisés comme réserves énergétiques et nutritives. Naturellement l’intelligence vitale utilise en priorité ce dont elle n’a pas besoin, avant de puiser dans ses cellules saines indispensables au maintien de la vie.

Ainsi le jeûne conduit peu à peu la physiologie à se concentrer sur la protection des fonctions vitales essentielles et à éliminer tout ce qui n’est pas vital, à commencer par ce qui surcharge, intoxique et dégénère l’organisme. C’est pourquoi un jeûne bien conduit sera également vécu dans un contexte favorisant le lien au vivant, à la nature, à l’essentiel et laissera de côtés les préoccupations et habitudes inutiles ou secondaires.

Aussi, durant le jeûne alimentaire les autres échanges prennent une place plus importante et seront favorisés : le lien à l’air pur par la respiration consciente, l’exposition du corps à la lumière solaire, les bains et les massages, l’utilisation des argiles, les relations saines et enrichissantes… Et bien-sûre la pureté et la qualité de l’eau bue pendant le jeûne : elle est un élément crucial déterminant les résultats et bienfaits obtenus car elle est le véhicule des échanges cellulaires et physiologiques permettant la détoxication et la régénération de tout l’organisme.

Depuis l’origine, la vie émerge et se perpétue dans les eaux mères

L’eau de mer, tel un vaste liquide amniotique, constitue en effet la matrice de la vie sur Terre. Au cœur de ses vortex planctoniques, là où la vie se manifeste dans les océans, l’eau de mer possède des propriétés bioénergétiques, détoxiquantes et régénérantes exceptionnelles.

La santé, une question de terrain

Notre milieu intérieur, constitué par le liquide extracellulaire, fournit à nos cellules tout ce dont elles ont besoin. C’est également dans ce milieu qu’elles éliminent leurs déchets. Les carences et surcharges qui s’y installeraient déséquilibreraient notre terrain qui deviendrait propice aux maladies. L’alliance du jeûne et de l’eau de mer permet de retrouver et entretenir un terrain sain, détoxiqué et régénéré, fondement essentiel d’une bonne santé.

Thérapie par l’eau de mer

Au début du siècle dernier le biologiste René Quinton a mis en évidence la similitude de notre milieu intérieur avec l’eau de mer et la capacité de cette dernière à rééquilibrer nos liquides internes pour régénérer en profondeur notre organisme. Car en effet, l’ensemble des minéraux et oligo-éléments présents sur la terre se trouvent dans l’eau de mer et dans notre milieu intérieur dans les exactes et mêmes proportions.

Propriétés vibratoires de l’eau

L’eau transporte les substances (nutriments, hormones, toxines…) et les gaz (oxygène, hydrogène, CO2…), elle est aussi le véhicule de l’information. Les derniers travaux du Professeur Montagnier confirment que l’eau a cette extraordinaire capacité de conserver la mémoire de ce avec quoi elle est entrée en contact comme le ferait une bande magnétique, même si la substance ne s’y trouve plus. Mais ce n’est pas tout car les champs énergétiques qu’elle rencontre modifient la structure de ses clusters, particulièrement sensibles à nos pensées et encore plus à nos émotions. Les travaux de Masaru Emoto montrent ainsi clairement que l’attention et les pensées positives améliorent la structure de l’eau tandis que les informations négatives désorganisent ses clusters qui deviennent chaotiques. Plusieurs études ont également montré que dans chaque organisme vivant, les molécules d’eau recouvrant les cellules en bonne santé sont structurées alors que l’eau désorganisée ou déstructurée se retrouve autour des cellules malsaines ou anormales.

L’eau de la matrice cellulaire originelle

Les vortex planctoniques se manifestent au large dans les océans. Ils sont imprévisibles et témoignent d’une intense activité de régénération du vivant dans des eaux très pures. Alexandre Cron Hiriart, passionné d’océanographie et de bioénergie, surveille ces phénomènes soudains et éphémères par caméra satellite afin de s’y rendre en bateau pour trouver sur place à l’aide de tests sensibles la meilleure eau de mer, puis la prélever délicatement à 16,23m de profondeur, sans pompe ni installation qui désorganiseraient ses clusters. Cette eau, baptisée « Plasmatrice », possède une totale biodisponibilité minérale et des qualités bioénergétiques exceptionnelles.

Une eau colloïdale

Habituellement les minéraux présents dans les eaux minérales ne sont pas assimilables, ils forment des dépôts calciques préjudiciables à la santé. Pour être assimilés par l’organisme et apporter tous leurs bienfaits aux cellules, les minéraux doivent se trouver sous la forme colloïdale.

Les minéraux et oligo-éléments de Plasmatrice sont sous cette forme complètement biodisponible grâce à l’activité du plancton. Ils ont alors une action très positive sur la santé : meilleure circulation des fluides corporels, nutrition des cellules en profondeur jusqu’au noyau cellulaire, transport et assimilation des substances vitales, transport et élimination des déchets et toxines, neutralisation des radicaux libres…

 

structure de l'eau

 

Une eau structurée

A l’état naturel, lorsque l’eau est vivante, lorsqu’elle n’a subi aucune transformation ni pollution et qu’elle n’a pas été dénaturée, le cluster de l’eau s’apparente à une figure géométrique ordonnée et harmonieuse. Cette eau a alors des bienfaits inestimables sur notre santé.

Prélevée au cœur des vortex à haute activité planctonique, Plasmatrice ne subit aucune transformation et n’est pas dénaturée lors de son prélèvement, ni lors de son conditionnement et de son stockage. Cette eau contient l’information de la vie présente au sein de la matrice biologique originelle. Cela lui confère la capacité de restructurer l’ensemble de nos liquides lors de sa consommation en leur apportant l’information de la source du vivant. Ces qualités énergétiques permettent à Plasmatrice d’avoir une action immédiate au cœur de toutes nos cellules. Les tests régulièrement réalisés avec la caméra quantique GDV du physicien russe Korotkov permettent d’objectiver cette capacité de Plasmatrice à rétablir une bonne communication entre les cellules de l’organisme. Après l’absorption de Plasmatrice la régulation énergétique est immédiate, les échanges deviennent fluides et les équilibres physiologiques se régulent naturellement.

 

vortex plancton

Au cœur des vortex planctoniques l’eau de Plasmatrice est vivante,

structurée et riche en minéraux biodisponibles.

 

Une eau préservée

Lors de son prélèvement, l’eau de Plasmatrice est puisée naturellement en douceur. Elle ne subit aucun pompage déstructurant. Puis elle est micro-filtrée à froid à 0.22 micron suivant le protocole de René Quinton. Non ionisée, sans élévation de température, elle ne subit aucun traitement. Son embouteillage, toujours à froid, en flacon en verre a lieu sans contact métallique afin de conserver la structure des clusters de l’eau. Enfin une analyse qualité réalisée par un laboratoire indépendant sur 800 paramètres garantit la pureté de cette eau de mer sans aucune trace de pollution : radioactivité, herbicides, insecticides, fongicides, hydrocarbures, HPA, PCB…

Les messages portés sur la bouteille sont uniquement une double fleur de vie et des mots de haute qualité vibratoire contribuant à informer bénéfiquement l’eau de Plasmatrice. Enfin, le stockage des bouteilles a lieu dans un espace géobiologiquement équilibré. Plasmatrice est à ce jour le seul plasma marin qui apporte toutes ces garanties.
 

Consommée pendant le jeûne, l’eau de Plasmatrice est un complément remarquable et incontournable pour favoriser et faciliter tous les processus physiologiques de la détoxication et de la régénération qui sont très largement sollicités lors du jeûne.


Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)